Rassemblement pour l’éradication des violences faites aux femmes

Dans le cadre de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, nous participons à un rassemblement le lundi 25 novembre 2019 à partir de 18h devant la Préfecture de la Haute Vienne.

Nos revendications :

Mise en place d’une formation à l’écoute, à la prise en charge et à l’accompagnement des personnes victimes de violences sexuelles et sexistes obligatoire pour tous les policiers, gendarmes et mais également pour le personnel soignant et encadrant (premiers secours, médecins, urgentistes, avocat-e-s, enseignant-e-s…).

Plus de moyens financiers et humains pour les associations qui œuvrent contre les violences sexuelles et sexistes.

Ouverture immédiate de places supplémentaires d’urgences, ainsi que de foyers d’accueil pour les personnes victimes de violences sexuelles et sexistes.

Mise en place obligatoire dans tous les établissements scolaires à partir de 7ans, de séances d’éducation et de prévention des violences sexuelles et sexistes, afin de déconstruire les rapports de domination et les stéréotypes de genre.

Possibilité pour les personnes victimes de violences sexuelles et sexistes, de déposer plainte auprès des associations

Mise en place immédiate de mesures judiciaires de protection des personnes victimes de violences sexuelles et sexistes.

Faire des violences sexistes et sexuelles un thème de négociation collective obligatoire au même titre que la suppression des écarts de rémunération

Mise en place immédiate d’un COPIL (comité de pilotage) élargi à tous les acteurs de luttes contre ces violences faites aux personnes victimes de violences sexuelles et sexistes.

Signataires de l’appel unitaire :
Aqueerel, Attac 87, CNT 87, Entr’AIDSida, FSE Limoges, Inter87-FSU, Jeunesses syndicalistes CGT 87, Les Affolé-e-s de la Frange, Meufs & Vénères, Pas Sages à Gays, Planning Familial 87, UD CGT 87.

Ce contenu a été publié dans actions, communiqués. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.